Livre : Mon avis sur La dernière conquête du Major Pettigrew



Pour la deuxième édition du Dounia Joy's Book Club, je vais vous parler d'un livre que j'ai particulièrement aimé et qui s'intitule La dernière conquête du Major Pettigrew.

Dans La dernière conquête du Major Pettigrew (Major Pettigrew's Last Stand en VO), Helen Simonson nous raconte une histoire d'amour atypique entre le Major Pettigrew, veuf anglais de 68 ans, et l'épicière du village, Jasmine Ali, 58 ans, également veuve.

Mais cette histoire entre deux amoureux de littérature ne sera pas sans embûche. Si le Major Pettigrew est un anglais "conventionnel", Jasmine Ali est d'origine Pakistanaise, et cela ne plait pas à tout le monde.

Bien sur, l''ensemble du quartier semble ravi d'avoir une épicerie au coin de la rue, mais faire entrer Jasmine dans leur cercle est une autre affaire. Et comme si cela ne suffisait pas, le neveu de Jasmine, envoyé par sa famille pour la surveiller après la mort de son mari, ne voit pas non plus cette idylle d'un très bon œil et se fait un plaisir de le lui faire savoir. 

Le livre y aborde aussi le thème du capitalisme via le fils du Major Pettigrew qui n'est autre qu'un cliché sur patte du jeune cadre qui travaille à la City et pour qui la famille et l'honnêteté semblent secondaires, au grand dam de son  père.

Loin de la chick lit traditionnelle qui adore les capitales occidentales et les jeunes gens beaux riches et branchés, La dernière conquête du Major Pettigrew nous emmène dans la campagne anglaise et nous fait découvrir son charme et son conservatisme. D'ailleurs, je ne suis pas sûre que ce livre soit à classer dans la catégorie "Chik lit".

Si Helen Simonson y aborde des thématiques controversées comme le racisme et le capitalisme  cela est fait avec délicatesse, et il ne s'agit en aucun cas d'un pamphlet. Si vous détestez la politique, pas de panique, ce livre est très loin d'être un livre politique, et reste avant tout le récit d'une belle histoire d'amour.


J'ai essayé de vous faire un résumé sans vous spoiler, mais j'espère vous en avoir dit assez pour vous donner envie de lire ce livre qui en vaut vraiment la peine. Et si vous l'avez déjà lu, n'hésitez pas à me dire si vous l'avez aimé.

Pour découvrir le blog des autres participantes, ça se passe ici

Note á l'intention des autres participants : j'ai commencé á découvrir vos blogs aujourd'hui, et je compte bien finir ça avant la fin de la semaine :)


Mon corps ne veut pas que je retourne travailler lundi


Je n'ai jamais été du genre à faire la malade pour ne pas aller à l'école*, et ce sens du devoir me poursuit encore aujourd'hui puisque je ne cours pas réclamer un arrêt maladie au moindre éternuement. Toutefois, dire que je suis enchantée à l'idée de reprendre le travail serait un mensonge (ben quoi, vous n'êtes pas bien en vacances vous ?) et mon corps semble me pousser à rester chez moi.

Ce fourbe a d'abord essayé de m'empêcher de travailler en me filant des maux de gorge et une grosse fatigue hier soir. J'ai essayé de résister avec un strepsil, mais je l'ai avalé tout rond deux secondes à peine après l'avoir mis dans ma bouche. 

Après avoir paniqué 1 seconde à l'idée de m'étrangler, je me suis calmée en réalisant que je respirais toujours. Tout allait bien.Enfin presque. Je déteste le gout hyper mentholé du strepsil, et c'était douloureux**.

Bien que je n'avais absolument pas soif, j'ai du boire un grand (très grand) verre d'eau pour faire passer ce foutu strepsil qui semblait coincé quelque part entre mon œsophage et le début de mon estomac. Du coup, j'avais mal à la gorge, à l'estomac et à la tête (il semblerait que je fasse des migraines, je vous en reparle bientôt).

Voilà comment mon corps essaye de me garder en otage à la maison lundi. Mais même si je souhaiterais prolonger mes vacances, je ne veux pas être malade car ça n'a rien de reposant. La dernière fois que j'ai eu un arrêt, j'ai eu des épisodes fiévreux et des maux de tête qui m'ont empêché de dormir la nuit, et j'ai repris le travail dans un état lamentable, et toujours un peu malade, sinon ça ne serait pas drôle.

Et vous, votre corps a déjà essayé de vous faire comprendre qu'il ne voulait pas retourner travailler ?

* Oui même en maternelle. Sauf que j'adorais l'école à cette période, donc forcément, ça aide.
** Ce n'est pas la pire douleur du monde, je le sais bien, mais ce n'est vraiment pas agréable. En plus ,j'étais calée tranquillement devant un épisode de The Vampire Diaries (vous savez,cette série que j'avais arrêté de regarder... ), cet incident a donc fortement perturbé ma soirée.

Mes allergies solaires en quelques mots


Je viens aujourd'hui vous parler d'un autre truc qui cloche chez moi. Depuis de nombreuses années, je souffre de lucite, plus couramment appelée "allergie solaire". Même si ce ne sont pas des allergies au sens médical du terme (non, je ne suis pas médecin, je rapporte juste ce que .j'ai entendu dire), ça fonctionne  un peu comme une allergie.

Comment ça se passe
Lorsque je m'expose trop longtemps au soleil, j'attrape des petits boutons (au mieux) ou des plaques, qui s'épaississent au fil des expositions.

Au delà de l'aspect inesthétique, ces allergies gâchent mes vacances puisque c'est douloureux. Ces plaques rouges (que certains peuvent confondre avec des coups de soleil vu de loin) provoquent des démangeaisons qui s'aggravent lorsque l'on essaie de les gratter. Un vrai cercle vicieux.

L'eau salée et le chlore ont aussi tendance à amplifier les démangeaisons ce qui veut dire qu'une fois les plaques sorties, je ne peux plus me baigner, pas même avec un t-shirt. Enfin... en théorie, parce que dans la pratique, il m'est arrivé de me baigner quand même. C'est d'ailleurs comme ça que j'ai appris que l'eau salée était  à fuir, et l'eau chlorée, à éviter : ))


Quand je dis que je m'expose au soleil....

Quand je dis que je m'expose, ne m'imaginez pas en plein cagnard avec de la graisse à traire sur tout le corps. Je déteste faire la crêpe au soleil (dans ma tête, le soleil = danger), je commence toujours mes vacances avec de l'indice 50... mais j'adore l'eau. Donc je m'expose au soleil uniquement lorsque je nage.


Les lucites ne sont pas réservées aux peaux claires

Certains pensent que les lucites concernent uniquement les beaux blanches tout droit importées des pays scandinaves.Or, ce n'est pas le cas. Les lucites touchent aussi les peaux plus mates, comme la mienne.

D'où viennent les lucites solaires ?
J'ai eu mes premières plaques assez jeunes, mais à l'époque, elles n'étaient pas aussi forte qu'aujourd'hui. Je sais que ça s'est intensifié avec les années mais je ne sais pas d'où ça vient. 

Est-ce que ça se soigne ?
En prenant un traitement avant et pendant l'exposition au soleil, il est possible de prévenir ces allergies. Mais il n'y a rien (à ma connaissance) pour les guérir de façon permanente. Malheureusement, mon traitement n'a pas fonctionné cette année, J'envisage donc sérieusement d'acheter un maillot de bain à manche longue (style combinaison de surf) pour l'année prochaine.

Petit point sur les compléments alimentaires
Les compléments alimentaires pour préparer la peau au bronzage n'ont pas eu d'effet sur mes lucites, et tous les témoignages que j'ai pu trouvé vont dans ce sens. Si vous avez des lucites, je vous conseille plutôt de prendre contact avec votre médecin ou votre dermatologue.

Pourquoi la vérité ne sort pas de la bouche des enfants


De toute évidence, ceux qui affirment que la vérité sort de la bouche des enfants ne se sont jamais entretenus très longtemps avec des enfants. Croyez moi, ils racontent énormément de conneries à la minute. Ils pensent que le Père Noël existe, qu'il est possible d'acheter une maison avec 1000 euros, que les jouets parlent pendant leurs absences, et que des monstres se cachent sous leurs lits uniquement lorsque l'on éteint la lumière. Bref, ils sont loin d'être des puits de science (la petite blonde de la photo se demande certainement pourquoi je m'acharne sur son clan).

En revanche, ils sont sans filtres, ce qui veut dire que parfois, ils disent la vérité. Mais ils disent surtout tout ce qui leur passe par la tête.

Ceci était une réaction suite á un trop plein de "la vérité sort de la bouche des enfants".


Les parents qui craquent sous la pression de la photo de classe.


J'ai retrouvé par hasard une photo de classe qui date de la maternelle (grande section il me semble) et guess what ? Je suis encore copine avec une fille qui était en grande section avec moi*).  Mais ce n'est pas le sujet du post. Aujourd'hui, nous allons parler des parents qui craquent sous la pression de la photo de classe. 

Comme vous vous en doutez, cette photo de classe n'est pas parfaite. Mais pour une photo de classe des années 90, franchement ça va. La prof  a bien géré avec une tenue sobre et intemporelle (jean + gilet gris) et la plupart des enfants sont habillés convenablement pour l'époque. La plupart... ce qui veut dire qu'il y a des loupés, comme ce petit garçon qui porte une cravate. 

En regardant d'autres photos, j'ai constaté que la cravate et le costume revenaient régulièrement chez les garçons. Je respecte le choix des parents, mais je trouve ça ridicule. Si les filles échappent à la cravate, certaines d'entres elles se retrouvent coincées dans des robes meringues qui ne doivent pas être pratique pour jouer ou faire du sport.

Pour éviter ce genre de dérives, je pense que l'Education Nationale devraient  faire voter une loi qui impose aux parents de ne pas habiller leurs enfants comme des adultes de 40 ans ou des gâteaux à la crème le jour de la photo de classe. Je soumettrais ma proposition à NVB.

Si vous avez une ancienne photo de classe pas très loin, dites moi si vous y voyez aussi des tenues un peu wtf, pas du tout approprié á un élève de maternelle /primaire.

Et si vous avez été victime d'un craquage vestimentaire d'un parent sous pression, vous pouvez aussi en parler ici. On rigolera un peu, mais on ne jugera pas, promis.

*Oui F, je parle de toi. Même si on ne soit pas souvent, on est copines, hein ?^^

La lecture et moi (dans le cadre du Dounia Joy's BookClub)


Dounia Joy lance son club de lecture, et j'en fais partie ! Chaque premier jour du mois, à partir de ce mois de juillet et ce jusque 01 juin, nous trouverons sur son blog un article présentant les thèmes du mois. On dispose ensuite d’un mois, du 01 au 31 pour répondre à ce thème sous la forme de notre choix.  Le concept vous intéresse ? Je vous invite à lire l'article de lancement. 

Ce mois ci, on commence par un questionnaire de lecture pour apprendre à mieux se connaitre.




Quel lecteur êtes-vous ?
II était une fois, en France, une petite fille passionnée de lecture, avant même de savoir lire (dès l'âge de 2 ans, elle prenait des livres et faisait semblant de les lire). Vous ne serez pas surpris d'apprendre qu'elle apprit à lire rapidement et sans problème une fois arrivée au CP. 

Du CP à la Terminale, elle lisait régulièrement des livres achetés par ses parents ou empruntés à la bibliothèque de l'école. Elle continua à lire lors de ses 2 premières années de fac, mais malheureusement, sa consommation de livre fit une chute libre lorsqu'elle arriva en licence 3.  Cette carence littéraire a continué jusqu'à la fin de ces études.

Depuis 2-3 ans, elle est très irrégulière et lit principalement pendant ses vacances. 

Quels genres de livres lisez-vous ?
J'ai un faible pour "les belles histoires" et les livres "feel good". C'est vague, je sais. 

Quelle est votre genre préféré ? 
Les comédies romantiques avec un personnage sarcastique. J'aime aussi le roman d'aventures avec un peu de fantastique.

Comment lisez-vous ? Où ? Dites moi tout ! 
Si un livre me plait, je l'embarque systématiquement avec moi quand je sors, et je le lis partout, dès que j'en ai l'occasion.

Êtes-vous du genre à lire aux toilettes ?
Bon, en fait, je ne lis pas partout. Les toilettes sont l'un des rares endroits ou je ne lis pas.

Pour une chronique sur un livre ou une oeuvre, auteur en particulier, que proposeriez-vous ? 
Je choisirais Harry Potter mais je ne sais pas encore sous quelle forme je pourrais traiter ça. 

Comment organises-tu ta bibliothèque ? (genre, maisons d’éditions, couleurs, etc.) ? 
Je n'ai malheureusement pas la place pour ça... A part mes livres du moment qui traînent sur le bureau ou sur ma table de chevet, mes livres sont dans des boites. 

Est-ce que tu donnes, revends, échanges, jettes les livres lus ? 
On m'a toujours dit de ne pas jeter un livre. A moins qu'il ait perdu la moitié de ses pages, je me vois mal jeter un livre. J'ai déjà donné et échangé des livres, mais je n'en ai encore jamais revendu. Sérieusement, il y a des gens qui jettent des livres ?

 Aimes-tu lorsqu’un livre est repris en adaptation cinématographique ? Pourquoi ? 
Quand c'est bien fait, oui c'est sympa. Mais il faut avouer que la déception est souvent au rendez-vous car de nombreux passages importants pour le lecteur n'apparaissent pas à l'écran, et ça créé de la frustration.

Est-ce que tu cornes et écris sur tes livres ? 
Je les corne lorsque je n'ai pas de marque page, et ça ne m'embête pas plus que ça. Mais je n'écris pas dessus. On n’écris pas sur un livre, ça ne se fait pas. Je déteste les gens qui écrivent sur leurs livres (je les déteste 5 minutes, mais ça passe vite).

Comment choisis-tu un livre ? (résumé, couvertures, autres) ? Titre, résumé, couverture (oui je sais, c'est mal), avis de blogueurs, de mon entourage... c'est assez varié. Par contre, je me méfie des avis des magazines et des chroniqueurs radios et TV qui semblent tous aimer les mêmes livres au même moment. 

Vous achetez vos livres ou les empruntez en bibliothèque ? 
Je me suis réinscrite à la bibliothèque il y a quelques mois, donc je les emprunte depuis quelques mois. Mais j'en ai énormément acheté lorsque j'étais ado. Je trouve qu'il est plus facile de trouver un livre dans un magasin type Furet du Nord ou la FNAC car ils sont rangés par genre.

Lisez-vous sur tablette ? Quels avantages en tirez-vous par rapport à un livre papier ? 
Non, mais j'aimerais m'acheter une liseuse, ça a l'air pratique quand on voyage.

Combien de livres en moyenne lisez-vous par mois ? 
Haha. Etant une lectrice très irrégulière, je ne pourrais pas répondre. ça peut aller de 4 à 0. Et ma moyenne des derniers mois doit être proche de 0.

Aimez-vous lire des nouvelles (concours écriture, fan-fictions sur wattpad etc etc) ? 
Alors... ça dépend... La qualité des fan-fictions est des récits sur wattpad est très aléatoire. Certains récits sont même franchement horribles.

Blogs, marques, et partenariat : comment ça fonctionne ?



J’ai lu récemment pas mal de témoignages de jeunes entrepreneurs qui en avaient marre de recevoir des demandes de produits en échange de publicité. J'ai en parallèle constaté, qu'en effet, de nombreux jeunes blogueurs/youtubeurs cherchaient à lancer leur blog/chaîne grâce à des concours sponsorisés. Du coup, j'ai décidé de donner mon avis (qui ne sera surement pas très orignal, je m'en excuse par avance) là dessus.

Si toi aussi tu te dis « je vais démarrer mon blog pour recevoir des cadeaux et gagner de l’argent », sache que c'est possible. Mais sache aussi que sans réseau , ça peut être long car les marques rémunèrent les blogueurs en fonction de leur audience. En d'autres termes, les entreprises ne sont pas là pour faire de la charité, et il va falloir faire tes preuves. 

Et ça se comprend. Donner un produit coûte de l'argent, il faut donc que l'opération  soit rentable. La marque ne peut donc pas t'offrir un cadeau à 40 euros pour que tu en parles à 3 personnes. Tu penses que c'est mieux que rien ? Pas du point vue de la marque parce que si tu fais le calcul, tu te rendras compte que 13.33 euros pour toucher une seule personne, ça fait cher. En revanche, si tu as 1 000 lecteurs uniques par jour, ça devient tout de suite plus intéressant pour eux. 

Bref, les partenariats c’est du business, pas de la charité (je le répète parce que ce n’es pas clair pour tout le monde). Une entreprise peut communiquer via différents supports, et ton blog est une alternative au panneau publicitaire, à l'article de presse ou à la pub télé. Ni plus, ni moins. Le cadeau envoyé doit donc en priorité rapporter de l'argent (c'est le fameux ROI*) car tout ça s'inscrit dans une stratégie marketing /communication bien définie à l'avance. 

Les blogueurs sont donc sélectionnés en fonction de critères précis (qualification de l'audience, cible du blog...) et les marques ne sont pas là pour t'aider à te faire connaitre**.

Est-ce que c’est mal de démarrer son blog juste pour recevoir des cadeaux ou de l'argent ?

Certains pensent que oui. Moi je pense que ce n'est pas grave. Je ne critiquerai pas quelqu’un qui souhaite gagner de l’’argent en chantant ou en dansant, je ne vois donc pas pourquoi je critiquerais quelqu’un qui lance son blog en espérant en retirer quelque chose. Pour moi, on peut vouloir transformer son blog mode, beauté, cuisine, sport, voyage...en petite entreprise tout en étant un très bon blogueur. 

Comment faire connaitre son blog  ?

Puisque la condition pour recevoir des cadeaux est d'avoir un blog un minimum connu, tu te demandes surement "comment faire connaitre mon blog" ?. Et là, je suis un peu coincée car n'étant pas une blogueuse célèbre, je suis mal placée pour te conseiller. D’ailleurs, lorsque vous lisez des articles qui vous promettent qu'en appliquant  "ces 10 conseils", l'argent tombera du ciel, demandez-vous d'abord quel succès rencontre la personne qui écrit. 

Il est certain qu’un blog soigné et mis à jour régulièrement aide à fidéliser. Vous pouvez aussi vous inscrire sur des plateformes comme Hellocoton, ou rejoindre des groupes de blogueurs sur Facebook pour vous assurer quelques lecteurs, mais ce n’est pas suffisant. Tout comme certains artistes ne perceront jamais, ils existent de nombreux blogs super intéressants qui ne seront jamais "célèbres".

Suis-je une rageuse jalouse qui veut te décourager ? 

J'espère que non :) Et cet article n'a pas vocation à décourager, bien au contraire. Le but de cet article est d'expliquer qu'il faut être un peu patient et ne pas se décourager si aucune marque ne souhaite travailler avec toi à tes débuts car il te faudra peut-être écrire 200 articles avant d'avoir ton premier cadeau. C'est la raison pour laquelle tu entendras parfois des choses comme "on ouvre un blog par passion". 


Tu n'es pas convaincu parce que tu as vu des émissions qui te disaient le contraire ? 

Il y aura forcément des gens qui y arriveront facilement, mais je t'assure que 99 % des blogs ne deviendront jamais des blogs superstar. Etre blogueur superstar c'est comme être chanteur superstar ou à la tête d'une start-up rachetée plusieurs millions par Google ou Facebook. Çà arrive. Mais c'est rare. 


*Return on investment, ou retour sur investissement en français.
** Sauf si tu es pote avec la directeur marketing ou le créateur de la boite. Mais ça c'est autre chose. C'est le fameux "réseau" donc je parlais plus tôt.